Grand loto du Saintois – 5 mars

jpeg-loto

Publicités

50 migrants à Sion

La mairie de Saxon-Sion a appris aujourd’hui par la voix du préfet de Meurthe-et-Moselle et du président du Conseil départemental l’arrivée dès demain de 50 migrants mineurs, en provenance de la « jungle de Calais ».
Ces migrants vont être hébergés dans le pavillon d’accueil de la Cité des Paysages, a priori jusqu’à avril prochain.
Je vous avoue ma surprise, ainsi que celle de l’ensemble du conseil municipal, car dans la presse des derniers jours, jamais la Cité des Paysages n’avait été mentionnée, mais seulement des communes ou collectivités volontaires, tels que nos voisins de Moselle-et-Madon.
Je ne conteste pas l’hébergement de migrants, le conseil départemental est propriétaire du lieu, et en dispose comme il l’entend. Les mauvaises langues diront qu’au moins le bâtiment va servir à quelque chose. Et cela permet de faire vivre le lieu durant la période creuse de l’hiver.
Par ailleurs, ces migrants, mineurs, sans famille, venant souvent de zones de conflits, fuyant la misère, seront mieux logés ici que dans l’insalubrité de la « jungle de Calais », en cours de démantèlement. La Lorraine, qui a toujours été une terre d’accueil, saura à n’en pas douter les accueillir, comme ce fut le cas à Tantonville. Et quel meilleur lieu que Sion pour illustrer cette charité chrétienne ?
Cependant, je conteste fortement l’absence de concertation et d’information avec la commune et surtout la population de Saxon-Sion. Rendez-vous compte: en une nuit, la commune va presque doubler de taille de population !
Les responsables politiques qui feignent de s’interroger sur les causes du vote extrême devraient plutôt cesser ce genre de comportements.
Le communiqué du Conseil départemental sur le sujet est disponible ici

Eoliennes : Pour le commissaire enquêteur, c’est non

L’avis du commissaire enquêteur vient d’être publié sur le site de la préfecture des Vosges, et pour lui, c’est clair, c’est NON ! Impossible d’autoriser le parc éoliens en raison selon lui de la proximité de la Colline de Sion « site emblématique exceptionnel » qui serait menacé (page 24 du rapport).

La Colline constitue selon lui « un balcon sur 85 villages à l’environnement resté vierge de tout élément artificiel ».
Je suis heureux que le caractère exceptionnel et préservé du Saintois soit ainsi reconnu.
Je souhaite que les représentants de l’Etat tirent toutes les conséquences de cet avis, en annulant les permis de construire des éoliennes d’Avrainville et Hergugney.
Les élus bénéficient par cet avis d’une occasion en or de capitaliser sur la reconnaissance du caractère unique du Saintois.
Il faut désormais agir pour valoriser nos atouts, afin que l’ensemble du territoire s’en trouve récompensé.