Sénatoriales 2017: je voterai pour la liste de Jean-François Husson

Dimanche 24 septembre, j’aurai le plaisir de voter pour la première fois aux élections sénatoriales, en tant que délégué de la commune de Saxon-Sion.

Mon choix se portera sans réserve sur la liste Meurthe-et-Moselle Avenir emmenée par Jean-François Husson et Véronique Guillotin.

D’un point de vue politique, je suis proche des idées de Jean-François, faites de pragmatisme et de modération qui lui viennent sans doute de son enfance dans le Saintois. J’ai également fait campagne avec Véronique sur la liste de Valérie Debord lors des élections régionales 2015 et j’ai pu apprécier sa gentillesse et sa compétence.

Par ailleurs, depuis que je suis élu, Jean-François a toujours répondu présent pour aider la commune de Saxon-Sion ou la communauté de communes du Pays du Saintois, permettant à de nombreux dossiers de se débloquer. Pour des petites communes ou intercommunalités rurales, le soutien du sénateur est souvent déterminant, Jean-François nous l’a prouvé. Je ne peux pas en dire de même des autres sénateurs du département.

A titre plus personnel, Jean-François a été l’un des premiers à me contacter, à me guider et à me soutenir, dans la foulée de mon élection en 2014. Pour un jeune élu, ces conseils sont précieux.

C’est pourquoi, je voterai avec conviction pour la liste Meurthe-et-Moselle Avenir, en espérant que mes collègues délégués feront de même, pour permettre à la Meurthe-et-Moselle une représentation par des élus réellement en prise avec notre territoire.

Publicités

Coucher la France !

J’apprends ce matin à la lecture du journal que Philippe Morenvillier, candidat LR-UDI sur la 5e circonscription de Meurthe-et-Moselle refuse de choisir entre Emmanuel Macron et le FN pour le second tour de l’élection présidentielle.

Ce choix irresponsable le disqualifie.

Comment peut-on mettre sur le même plan le candidat républicain, et la candidate du Front national, dont le programme mettrait la France sur le flanc?
Sortir de l’Europe, sortir de l’euro, c’est la fin des retraites, la ruine des épargnants, des taux d’intérêts qui explosent face à des marchés qui n’auront jamais confiance.

Je n’ai pas voté pour Emmanuel Macron au 1er tour, mais j’appelle sans réserve à voter pour lui dimanche 7 mai, pour éviter à la France une aventure douloureuse dont elle se remettra difficilement et qui la ferait renouer avec un passé peu glorieux.

50 migrants à Sion

La mairie de Saxon-Sion a appris aujourd’hui par la voix du préfet de Meurthe-et-Moselle et du président du Conseil départemental l’arrivée dès demain de 50 migrants mineurs, en provenance de la « jungle de Calais ».
Ces migrants vont être hébergés dans le pavillon d’accueil de la Cité des Paysages, a priori jusqu’à avril prochain.
Je vous avoue ma surprise, ainsi que celle de l’ensemble du conseil municipal, car dans la presse des derniers jours, jamais la Cité des Paysages n’avait été mentionnée, mais seulement des communes ou collectivités volontaires, tels que nos voisins de Moselle-et-Madon.
Je ne conteste pas l’hébergement de migrants, le conseil départemental est propriétaire du lieu, et en dispose comme il l’entend. Les mauvaises langues diront qu’au moins le bâtiment va servir à quelque chose. Et cela permet de faire vivre le lieu durant la période creuse de l’hiver.
Par ailleurs, ces migrants, mineurs, sans famille, venant souvent de zones de conflits, fuyant la misère, seront mieux logés ici que dans l’insalubrité de la « jungle de Calais », en cours de démantèlement. La Lorraine, qui a toujours été une terre d’accueil, saura à n’en pas douter les accueillir, comme ce fut le cas à Tantonville. Et quel meilleur lieu que Sion pour illustrer cette charité chrétienne ?
Cependant, je conteste fortement l’absence de concertation et d’information avec la commune et surtout la population de Saxon-Sion. Rendez-vous compte: en une nuit, la commune va presque doubler de taille de population !
Les responsables politiques qui feignent de s’interroger sur les causes du vote extrême devraient plutôt cesser ce genre de comportements.
Le communiqué du Conseil départemental sur le sujet est disponible ici

Le Saintois pense à son avenir

La Communauté de communes du Pays du Saintois engage la réflexion autour de son projet de territoire, et invite tous les acteurs du territoire à s’exprimer.

Venez donner votre avis, réfléchir à votre vision de notre territoire pour les années à venir.

Pour cela, 4 réunions thématiques d’échanges sont prévues. Nous vous y attendons nombreux.

 

unnamed