Sénatoriales 2017: je voterai pour la liste de Jean-François Husson

Dimanche 24 septembre, j’aurai le plaisir de voter pour la première fois aux élections sénatoriales, en tant que délégué de la commune de Saxon-Sion.

Mon choix se portera sans réserve sur la liste Meurthe-et-Moselle Avenir emmenée par Jean-François Husson et Véronique Guillotin.

D’un point de vue politique, je suis proche des idées de Jean-François, faites de pragmatisme et de modération qui lui viennent sans doute de son enfance dans le Saintois. J’ai également fait campagne avec Véronique sur la liste de Valérie Debord lors des élections régionales 2015 et j’ai pu apprécier sa gentillesse et sa compétence.

Par ailleurs, depuis que je suis élu, Jean-François a toujours répondu présent pour aider la commune de Saxon-Sion ou la communauté de communes du Pays du Saintois, permettant à de nombreux dossiers de se débloquer. Pour des petites communes ou intercommunalités rurales, le soutien du sénateur est souvent déterminant, Jean-François nous l’a prouvé. Je ne peux pas en dire de même des autres sénateurs du département.

A titre plus personnel, Jean-François a été l’un des premiers à me contacter, à me guider et à me soutenir, dans la foulée de mon élection en 2014. Pour un jeune élu, ces conseils sont précieux.

C’est pourquoi, je voterai avec conviction pour la liste Meurthe-et-Moselle Avenir, en espérant que mes collègues délégués feront de même, pour permettre à la Meurthe-et-Moselle une représentation par des élus réellement en prise avec notre territoire.

Publicités

Coucher la France !

J’apprends ce matin à la lecture du journal que Philippe Morenvillier, candidat LR-UDI sur la 5e circonscription de Meurthe-et-Moselle refuse de choisir entre Emmanuel Macron et le FN pour le second tour de l’élection présidentielle.

Ce choix irresponsable le disqualifie.

Comment peut-on mettre sur le même plan le candidat républicain, et la candidate du Front national, dont le programme mettrait la France sur le flanc?
Sortir de l’Europe, sortir de l’euro, c’est la fin des retraites, la ruine des épargnants, des taux d’intérêts qui explosent face à des marchés qui n’auront jamais confiance.

Je n’ai pas voté pour Emmanuel Macron au 1er tour, mais j’appelle sans réserve à voter pour lui dimanche 7 mai, pour éviter à la France une aventure douloureuse dont elle se remettra difficilement et qui la ferait renouer avec un passé peu glorieux.

Compte rendu du conseil municipal du 24 mars 2017

Le conseil municipal s’est réuni vendredi 24 mars à 20h30 en mairie.

Etaient absents Olivier Chaigneau et Rémy Jory.

Ce conseil était dédié principalement au vote du budget 2017 de la commune

Ce qu’il faut retenir:

Un budget 2016 qui s’améliore par rapport à 2015

Les efforts de la municipalité portent leurs fruits, la commune a moins dépensé que prévu, malgré nos temps forts qu’ont été le repas de noël ou la galette des rois.
La facture d’électricité communale a également baissé, passant de 9300 euros en 2015 à 8400 en 2016 et nous attendons un retour du Pays Terres de Lorraines pour nous aider à faire encore baisser ce montant.

Pas d’augmentation des taxes en 2017

Cette année encore, aucune augmentation des 4 taxes :Taxe foncière sur les propriétés bâties, taxe foncière sur les propriétés non bâties, et CFE (ex-taxe professionnelle), comme nous nous y étions engagés.

Assainissement : un budget désormais à l’équilibre !

La bonne nouvelle vient du budget de l’assainissement. Vous vous en souvenez, l’an dernier j’expliquais que le budget étant fortement déficitaire, nous avions du compenser par un virement du budget général, et augmenter la redevance pour l’année 2016 à 1,20€/m3. Nous pensions devoir l’augmenter encore cette année, comme je l’écrivais à l’époque.

Grâce à nos efforts, ce n’est plus nécessaire. Le budget assainissement est désormais à l’équilibre, et la redevance reste donc fixée à 1,20€/m3.

A noter, ce conseil s’est tenu en présence de Philippe Morenvillier, candidat Les Républicains-UDI aux élections législatives des 11 et 18 juin prochains, venu présenter son programme à l’issue du Conseil.