Transport : La Lorraine a laissé passer le train

Je suis tombé hier sur cet article de La Tribune : Aéroports de Paris prépare le terminal 4, la dernière aérogare de Roissy.

Quel rapport avec notre région me direz-vous? Cet article comprend une citation du Président d’Aéroports de Paris :

« «En 2050, Roissy sera plein comme un œuf, Orly aussi. On ne créera pas un troisième aéroport parisien. Il faudra aller à Lille, à Nantes ou à Tours… pour aller prendre un vol intercontinental.

Lille, Nantes, Tours… Pas Metz-Nancy. Les tergiversations qui ont fait construire la gare de Lorraine TGV à l’écart de l’aéroport régional, alors même que cette gare conduit directement à Roissy, nous font passer à coté d’une opportunité inégalée. Faire de Metz-Nancy le 3e aéroport parisien.

Au lieu de cela, on continue de pinailler sur un éventuel déplacement de la gare de Louvigny à Vandières, en dépit du bon sens.

Ces mauvaises décisions, fruit de querelles d’un autre temps, sont en train de laisser la Lorraine sur le bas coté.

Publicités

Sénatoriales 2017: je voterai pour la liste de Jean-François Husson

Dimanche 24 septembre, j’aurai le plaisir de voter pour la première fois aux élections sénatoriales, en tant que délégué de la commune de Saxon-Sion.

Mon choix se portera sans réserve sur la liste Meurthe-et-Moselle Avenir emmenée par Jean-François Husson et Véronique Guillotin.

D’un point de vue politique, je suis proche des idées de Jean-François, faites de pragmatisme et de modération qui lui viennent sans doute de son enfance dans le Saintois. J’ai également fait campagne avec Véronique sur la liste de Valérie Debord lors des élections régionales 2015 et j’ai pu apprécier sa gentillesse et sa compétence.

Par ailleurs, depuis que je suis élu, Jean-François a toujours répondu présent pour aider la commune de Saxon-Sion ou la communauté de communes du Pays du Saintois, permettant à de nombreux dossiers de se débloquer. Pour des petites communes ou intercommunalités rurales, le soutien du sénateur est souvent déterminant, Jean-François nous l’a prouvé. Je ne peux pas en dire de même des autres sénateurs du département.

A titre plus personnel, Jean-François a été l’un des premiers à me contacter, à me guider et à me soutenir, dans la foulée de mon élection en 2014. Pour un jeune élu, ces conseils sont précieux.

C’est pourquoi, je voterai avec conviction pour la liste Meurthe-et-Moselle Avenir, en espérant que mes collègues délégués feront de même, pour permettre à la Meurthe-et-Moselle une représentation par des élus réellement en prise avec notre territoire.

Coucher la France !

J’apprends ce matin à la lecture du journal que Philippe Morenvillier, candidat LR-UDI sur la 5e circonscription de Meurthe-et-Moselle refuse de choisir entre Emmanuel Macron et le FN pour le second tour de l’élection présidentielle.

Ce choix irresponsable le disqualifie.

Comment peut-on mettre sur le même plan le candidat républicain, et la candidate du Front national, dont le programme mettrait la France sur le flanc?
Sortir de l’Europe, sortir de l’euro, c’est la fin des retraites, la ruine des épargnants, des taux d’intérêts qui explosent face à des marchés qui n’auront jamais confiance.

Je n’ai pas voté pour Emmanuel Macron au 1er tour, mais j’appelle sans réserve à voter pour lui dimanche 7 mai, pour éviter à la France une aventure douloureuse dont elle se remettra difficilement et qui la ferait renouer avec un passé peu glorieux.