Sénatoriales 2017: je voterai pour la liste de Jean-François Husson

Dimanche 24 septembre, j’aurai le plaisir de voter pour la première fois aux élections sénatoriales, en tant que délégué de la commune de Saxon-Sion.

Mon choix se portera sans réserve sur la liste Meurthe-et-Moselle Avenir emmenée par Jean-François Husson et Véronique Guillotin.

D’un point de vue politique, je suis proche des idées de Jean-François, faites de pragmatisme et de modération qui lui viennent sans doute de son enfance dans le Saintois. J’ai également fait campagne avec Véronique sur la liste de Valérie Debord lors des élections régionales 2015 et j’ai pu apprécier sa gentillesse et sa compétence.

Par ailleurs, depuis que je suis élu, Jean-François a toujours répondu présent pour aider la commune de Saxon-Sion ou la communauté de communes du Pays du Saintois, permettant à de nombreux dossiers de se débloquer. Pour des petites communes ou intercommunalités rurales, le soutien du sénateur est souvent déterminant, Jean-François nous l’a prouvé. Je ne peux pas en dire de même des autres sénateurs du département.

A titre plus personnel, Jean-François a été l’un des premiers à me contacter, à me guider et à me soutenir, dans la foulée de mon élection en 2014. Pour un jeune élu, ces conseils sont précieux.

C’est pourquoi, je voterai avec conviction pour la liste Meurthe-et-Moselle Avenir, en espérant que mes collègues délégués feront de même, pour permettre à la Meurthe-et-Moselle une représentation par des élus réellement en prise avec notre territoire.

Publicités

Coucher la France !

J’apprends ce matin à la lecture du journal que Philippe Morenvillier, candidat LR-UDI sur la 5e circonscription de Meurthe-et-Moselle refuse de choisir entre Emmanuel Macron et le FN pour le second tour de l’élection présidentielle.

Ce choix irresponsable le disqualifie.

Comment peut-on mettre sur le même plan le candidat républicain, et la candidate du Front national, dont le programme mettrait la France sur le flanc?
Sortir de l’Europe, sortir de l’euro, c’est la fin des retraites, la ruine des épargnants, des taux d’intérêts qui explosent face à des marchés qui n’auront jamais confiance.

Je n’ai pas voté pour Emmanuel Macron au 1er tour, mais j’appelle sans réserve à voter pour lui dimanche 7 mai, pour éviter à la France une aventure douloureuse dont elle se remettra difficilement et qui la ferait renouer avec un passé peu glorieux.

Eoliennes : Pour le commissaire enquêteur, c’est non

L’avis du commissaire enquêteur vient d’être publié sur le site de la préfecture des Vosges, et pour lui, c’est clair, c’est NON ! Impossible d’autoriser le parc éoliens en raison selon lui de la proximité de la Colline de Sion « site emblématique exceptionnel » qui serait menacé (page 24 du rapport).

La Colline constitue selon lui « un balcon sur 85 villages à l’environnement resté vierge de tout élément artificiel ».
Je suis heureux que le caractère exceptionnel et préservé du Saintois soit ainsi reconnu.
Je souhaite que les représentants de l’Etat tirent toutes les conséquences de cet avis, en annulant les permis de construire des éoliennes d’Avrainville et Hergugney.
Les élus bénéficient par cet avis d’une occasion en or de capitaliser sur la reconnaissance du caractère unique du Saintois.
Il faut désormais agir pour valoriser nos atouts, afin que l’ensemble du territoire s’en trouve récompensé.

Non aux éoliennes à proximité de Sion !

Cd-nrBGXEAA9czi

La colline de Sion est menacée par l’implantation de 6 éoliennes de 150m de haut sur les communes de Avrainville et Hergugney, dans les Vosges, à la frontière avec la Meurthe-et-Moselle.

Il s’agit là d’un projet ressuscité après avoir été cassé une première fois, lorsqu’il était prévu du côté Meurthe-et-Moselle. Il a seulement été décalé de 50m.

Il s’agit d’une atteinte au caractère préservé du Saintois, connu pour ses paysages. Le Conseil départemental n’a-t-il d’ailleurs pas érigé la Cité des Paysages à Sion, avec une terrasse pour que l’on admire le panorama depuis la Colline ?

En plus d’être une nuisance visuelle depuis la Colline, ces éoliennes sont dangereuses pour la biodiversité. Selon les relevés effectués par des associations de préservation de l’environnement, de nombreuses espèces rares d’oiseaux, et de chauves-souris évoluent dans la zone d’implantation prévue, et seraient directement menacées par ces éoliennes.

Le maire d’Avrainville, lors de la réunion publique du 4 mars dernier, a reconnu qu’il était pour les éoliennes, tant que ce n’était pas sur ses terrains !

Vendredi 25 mars, le conseil municipal d’Hergugney a voté contre le projet d’éoliennes, contre l’avis de son maire, grand partisan du projet : 6 contre, 2 pour, 1 blanc.

Je déplore la réponse du préfet de Meurthe-et-Moselle, que nous avons alerté, et qui estime n’être pas concerné car ces éoliennes seraient situées dans les Vosges. Il est pourtant concerné, puisqu’une trentaine de communes alentours, situées en Meurthe-et-Moselle, sont interrogées sur le projet. Et bien sûr, la Colline de Sion, mais aussi le Château d’Haroué situés en Meurthe-et-Moselle, auraient vue sur le parc éolien.

Pour ces raisons, mais également bien d’autres, je me suis engagé avec l’Association pour le développement durable du Saintois et de la Lorraine contre ce projet.