Le Saintois pense à son avenir

La Communauté de communes du Pays du Saintois engage la réflexion autour de son projet de territoire, et invite tous les acteurs du territoire à s’exprimer.

Venez donner votre avis, réfléchir à votre vision de notre territoire pour les années à venir.

Pour cela, 4 réunions thématiques d’échanges sont prévues. Nous vous y attendons nombreux.

 

unnamed

Publicités

Tantonville : Ma position

Nous ne pouvons qu’être émus à la vue de ces milliers de personnes qui fuient leur pays en guerre.

Comment rester insensibles devant les unes des journaux du monde entier montrant ce jeune enfant échoué sur une plage, symbole de ces réalités tragiques.

En revanche, une fois de plus, une certaine classe politique montre son décalage avec la réalité que vivent au quotidien bon nombre de Français.

Comment imaginer imposer un accueil massif de réfugiés à une petite commune, alors même que la France connaît une crise sociale sans précédent, qui laisse une partie de la population à l’écart.

La France n’est pas l’Allemagne. L’Allemagne a une pénurie de main d’œuvre, nous en avant un excédent, cela s’appelle du chômage.

Ces décisions, prises dans la précipitation, se retrouvent dans le fait que la préfecture de Meurthe-et-Moselle n’a pas pris le temps de préparer les esprits à cette arrivée soudaine, ni n’a pris le temps de la concertation avec les élus.
Cela génère un émoi bien compréhensible au sein de la population

Les mauvais esprits vont sûrement chercher une mauvaise querelle en expliquant qu’il s’agit d’une absence de générosité et de sentiment.

C’est une position absurde. Les Français démontrent leur générosité à chaque fois qu’ils sont sollicités pour des causes tragiques.
Encore faut-il prendre le temps de les mobiliser, de les informer.

Les Français ne supportent plus qu’on leur impose des décisions sans les concerter.