Réforme territoriale de François Hollande: Danger pour le monde rural

Je viens de prendre connaissance du projet de réforme territoriale présenté par le Président. Je ne parlerai pas ici des fusions de régions mais uniquement des mesures qui visent les intercommunalités et les départements.

Ces annonces sont inquiétantes et relèvent d’un manque de connaissance du niveau local, pourtant surprenant de la part d’un ancien président de conseil général.

Le Président annonce que au 1er janvier 2017 les intercommunalités devront compter 20.000 personnes. C’est la fin des communautés de communes à taille humaine. Je pense ici à la Communauté de communes du pays du Saintois qui compte actuellement près de 15.000 personnes. Où va-t-on aller trouver 5.000 personnes de plus sans remettre en cause la cohérence territoriale. On abandonne la proximité, l’humain qui fait tout l’intérêt des intercommunalités.

Par ailleurs, il est annoncé la fin des Conseils généraux pour 2020, avec un transfert de leurs prérogatives aux régions et aux intercommunalités.

Là encore, je suis très inquiet pour le Site de Sion. Soit il est transféré à la Région et sera alors délaissé car trop loin des préoccupations des décideurs à Metz (ou bientôt Strasbourg!), soit il est transféré à la Communauté de communes, qui n’a pas, à l’heure actuelle, les moyens de l’entretenir.

 

J’espère que les prochaines semaines voire mois dissiperont ces sujets réels, locaux, bien éloignés de cette réforme conçue semble-t-il à la va-vite, sans aucune concertation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s