Une liste proche de vous

A la différence des autres candidats, notre liste derrière Valérie Debord a fait le choix de la proximité, avec des élus proches de vous, comprenant les sujets locaux.

Un exemple avec ce tract à destination des habitants du Saintois et du Toulois.

 

 

Flyer Saintois 2

Tantonville : Ma position

Nous ne pouvons qu’être émus à la vue de ces milliers de personnes qui fuient leur pays en guerre.

Comment rester insensibles devant les unes des journaux du monde entier montrant ce jeune enfant échoué sur une plage, symbole de ces réalités tragiques.

En revanche, une fois de plus, une certaine classe politique montre son décalage avec la réalité que vivent au quotidien bon nombre de Français.

Comment imaginer imposer un accueil massif de réfugiés à une petite commune, alors même que la France connaît une crise sociale sans précédent, qui laisse une partie de la population à l’écart.

La France n’est pas l’Allemagne. L’Allemagne a une pénurie de main d’œuvre, nous en avant un excédent, cela s’appelle du chômage.

Ces décisions, prises dans la précipitation, se retrouvent dans le fait que la préfecture de Meurthe-et-Moselle n’a pas pris le temps de préparer les esprits à cette arrivée soudaine, ni n’a pris le temps de la concertation avec les élus.
Cela génère un émoi bien compréhensible au sein de la population

Les mauvais esprits vont sûrement chercher une mauvaise querelle en expliquant qu’il s’agit d’une absence de générosité et de sentiment.

C’est une position absurde. Les Français démontrent leur générosité à chaque fois qu’ils sont sollicités pour des causes tragiques.
Encore faut-il prendre le temps de les mobiliser, de les informer.

Les Français ne supportent plus qu’on leur impose des décisions sans les concerter.

Elections régionales : Réunion publique à Vézelise lundi 9 novembre à 18h

Madame, Monsieur,

Le prochain scrutin des Élections Régionales des 6 et 13 décembre prochains ne mobilise pas encore les esprits. Cela paraît très loin à tous points de vue.
Pourtant la fusion des 3 régions : Lorraine, Alsace et Champagne Ardennes va entraîner de très nombreux changements qui concernent directement notre vie quotidienne. Les centres de décisions s’éloignent irrémédiablement. Quelle sera la place de notre canton dans ce nouvel ensemble ? Que pèsent le Saintois et le Pays de Colombey depuis Strasbourg ?
Pourtant, les transports, la formation, le haut débit sont des sujets clés pour éviter la désertification de nos campagnes.
C’est pour évoquer ces sujet autour de
Valérie DEBORD,
Tête de liste départementale Les Républicains, UDI, MoDem et divers droite
Que je vous donne rendez-vous à
Vézelise, lundi 9 novembre à 18h au Grenier des Halles.

C’est aujourd’hui qu’il faut faire entendre notre voix. Venez nombreux.

Élections régionales 2015 : Je m’engage !

Le Saintois, territoire rural au sud de Nancy a longtemps brillé par son dynamisme économique et culturel.

Aujourd’hui, le Saintois régresse, voyant ses services et commerces disparaître les uns après les autres, les réseaux qui se détériorent, et une couverture numérique quasi inexistante, à 30Km de Nancy.

Ce constat alarmant a été le moteur de mon engagement l’an dernier aux élections municipales, et je m’implique au quotidien, à travers la communauté de communes du Pays du Saintois, qui regroupe 55 communes et près de 15 000 habitants, afin de ne pas laisser ce territoire à la dérive.

Face à cela, le Gouvernement fait le choix de fusionner les régions, diluant un peu plus le Saintois dans une région surdimensionnée.
En effet, qui à Strasbourg ou Troyes connait le Saintois ?

Le Saintois a pourtant des atouts : le tourisme, notamment, avec des lieux chargés d’histoire, à commencer par la Colline de Sion où je suis élu, mais également Vézelise et son cœur historique, ou bien sûr, le château d’Haroué, pour n’en citer que quelques-uns.
Le territoire bénéficie également de la proximité avec la future métropole du Grand Nancy, tout en garantissant à ses habitants un cadre de vie chaleureux et abordable en milieu rural.

Je ne me résous pas à laisser ce territoire décliner.

C’est la volonté d’aider mon territoire, le Saintois, qui illustre ce que Philippe Richert et Valérie Debord appellent les « territoires oubliés », qui m’incite à me porter candidat aux élections régionales des 6 et 13 décembre 2015, sur la liste d’union Les Républicains-UDI.